• 20190107_BL171469_elsalvador_005

    20190107_BL171469_elsalvador_005

  • 20190107_BL171508_elsalvador_001

    20190107_BL171508_elsalvador_001

  • 20190107_BL171552_elsalvador_002

    20190107_BL171552_elsalvador_002

  • 20190107_BL171555_elsalvador_003

    20190107_BL171555_elsalvador_003

  • 20190107_BL171649_elsalvador_004

    20190107_BL171649_elsalvador_004

  • 20190107_BL171676_elsalvador_006

    20190107_BL171676_elsalvador_006

  • 20190107_BL171710_elsalvador_007

    20190107_BL171710_elsalvador_007

  • 20190107_BL171748_elsalvador_008

    20190107_BL171748_elsalvador_008

  • 20190107_BL171758_elsalvador_009

    20190107_BL171758_elsalvador_009

  • 20190107_BL171832_elsalvador_010

    20190107_BL171832_elsalvador_010

  • 20190109_BL172301_elsalvador_001

    20190109_BL172301_elsalvador_001

SV EPS 01 san salvador 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un foyer d’accueil pour femmes en détresse

A la demande de l’abbé Henri Gloden, le conseil d’administration de la Fondation Luxembourg – El Salvador a décidé le 7 mai 2007 de subvenir aux frais d’équipement et de fonctionnement d’un foyer pour femmes en détresse en El Salvador.

La maison située dans la capitale San Salvador est gérée par une petite communauté de religieuses, les « Siervas de la Misericordia de Dios » ; au début elle était destinée à accueillir transitoirement surtout des femmes victimes de violence intrafamiliale, mais peu à peu des femmes souffrant d’autres formes de détresse y ont cherché refuge. Parmi elles bon nombre de mères dont un enfant est hospitalisé à l’hôpital pédiatrique situé à proximité et qui n’ont pas les moyens de retourner le soir à leur village et de revenir le lendemain.

Le foyer « Mère de la Miséricorde » a pour mission de pourvoir aux besoins les plus urgents des bénéficiaires et de leurs enfants, de les aider à dépasser des crises, de les accompagner dans un processus d’amélioration de la confiance en soi, de développer leurs capacités de travailler afin que dans un avenir plus ou moins proche elles puissent trouver un emploi et subvenir à leurs besoins.

La maison peut accueillir jusqu’à 35 personnes par nuitée, le nombre de bénéficiaires s’élève à environ 130 femmes par mois.

GALLERIE D'IMAGES

 
     

Abbé Gloden Henri

Padre Enrique

Henri Gloden est né en 1939 à Mondorf-les-Bains.
Il vit son enfance et sa jeunesse à Mertert. Après avoir passé son baccalauréat au Lycée Classique d’Echternach, il poursuit ses études à Louvain.
En 1969 le jeune prêtre part pour le El Salvador, où il officie dans un quartier défavorisé de Santa Ana, avant d’être nommé directeur spirituel du séminaire de la capitale, San Salvador.

Grâce aux dons généreux d’amis luxembourgeois,
- il vient en aide aux plus démunis : 
- il distribue des médicaments aux malades et procure des chaises roulantes à xx des handicapés nécessiteux ; 
- il soutient des étudiants issus de milieux défavorisés ; 
- il propose des cours de formation aux adultes ; 
- il porte secours aux victimes des tremblements de terre.

De 1992 à 1998, il se consacre avant tout à la création d’une maison d’accueil pour les enfants des rues de Santa Ana.

Portrait de l'Abbé Gloden Henri

Finca St. Luis
Maison pour femmes en détresse
Maison d'acceuil pour enfants
­

Joomla!-Debug-Konsole

Sitzung

Profil zum Laufzeitverhalten

Speichernutzung

Datenbankabfragen